Les petits romans

Parce que nos vraies vies ne sont pas toujours de grands romans, mais que dans nos vraies vies il y a plein de petits romans, un blog avec des petits romans de nos vraies vies et aussi des vrais romans qui racontent de fausses vies.
Vous n'avez pas tout compris? le mieux c'est encore de lire...

dimanche 30 octobre 2011

L'invitée du dimanche: " tête à tête avec soi-même"...et Mlle Joe

 Aujourd'hui, notre "invité(e) du dimanche" est Mlle Joe, amie du blog et grande joueuse de mots. Et comme une nouvelle n'arrive jamais seule, ne manquez surtout pas son blog, dont vous nous annonçons l'heureuse arrivée:
 plu'M'ots
Bienvenue à Mlle Joe!
 __________________

Tel magasine va vous suggérer de prendre soin de vous, va vous donner tel conseil pour prolonger l’été, tel autre va vous conseiller une liste de bonnes résolutions, oh et celui-là va dresser votre portrait de « quel(le)- stressé(e) êtes vous ? ». L’invitée du dimanche dans tout ça ? Et bien, loin de tout stress et agitation, loin des titres aguicheurs et vendeurs, elle vous propose quelques lignes, un moment rien qu’à vous…

------
C’est mon truc à mouuahahaha !!!

Tête à tête avec soi même sans se prendre la tête, pour que, pour une fois (ou deux, ou trois…) notre volonté soit fête !
Ça vous parle ? Non ?
*mondieumaisqu’estcequ’elleracontelà ?
« Ces petits moments rien qu’à nous » : c’est mieux ?

C’est l’heure de la rentrée, de la nostalgie, vous avez rangé la panoplie du parfait vacancier(e), le jour est plus court mais la journée plus longue (cherchez l’erreur !) le soleil décline, la lumière blanche et chaude de l’été laisse place à celle de l’automne (Y en a qui aiment, certes oui, mais pas beaucoup..). Le bon temps s’en va donc sur la pointe des pieds… rattrapez-le ! « Hep petit, reste donc un peu ici ! » (tirez sur la manche un peu plus fort s’il le faut !)

Oui oui c’est bien possible ! Alors que le train-train de tous les jours (ou plutôt, la locomotive) est reparti avec vous, voyageur dans la hâte, ces quelques mots glissés dans votre sac prennent tout leur sens !
 
Si l’on a trouvé un pilote pour sauver l’avion, l’on n’a pas encore trouvé le flic pour mettre le temps -ce serial kill’heure- derrière les barreaux… Rien ne presse mais en fait, tout passe… et au final « à chaque minute nous sommes écrasés par l'idée et la sensation du temps » ! Tout va trop vite ou trop lentement, tout va bien sauf que tout va mal, rêves/réalité/envies/obligations/certitudes/doutes/questions : tout se mêle, s’entremêle, se pêle-mêle pour nouer notre quotidien.
Et pourtant…pourtant, il existe un « bouton pause », ou plutôt… des centaines de millions de milliers. Chacun a le sien, secrètement gardé, malicieusement protégé, égoïstement dissimulé….
Appuyez donc !
….
Mais si !
….
Allez !
...

Tout s’arrête pour de bon, pour de vrai. Il n’y a plus rien, plus personne si ce n’est vous… rien que VOUS ! Voyez-vous ce que je veux vous dire ? Vous êtes vous, sans vous fourvoyer, sans plus vous en faire, sans plus avoir à vous justifier. VOUS.
Une minute, une heure, peu importe le temps, seul compte le moment…je parle de cet entre deux entre vous et…vous ! Le matin tôt, le soir tard, entre midi-deux… peu importe ! Vous avez votre pêché (fraisier, abricotier..) (pas) très mignon, cette chose/cet instant « DontOnNeDoitPasPrononcerLeNom ». Oh, inutile de lancer tout de go le boulet de canon « non pas moi ! » car la forteresse de ce jardin secret bien qu’invisible, existe !
Gardez donc vos masques pour ce bal des petites choses si cela vous rassure : mais vous ne craigniez rien puisque vous êtes hôte et maestro de la festivité !

-Compléter sa collection de capuchons de stylo, ou terminer sa cité imaginaire en pâte à modeler,
- Se délecter de ce pot « crème caramel » pour bébé…
ou de ce « fromage bien odorant mais tellement goûtu » avec un bol de chocolat chaud,
-Chanter à tue-tête « Ça plane pour moi » en dansant sur une chorégraphie empruntée aux Claudettes,
-Lire le dernier magazine de potins ou d’actus de musique pour ados,
-Regarder un Disney en tournicotant l’oreille de votre doudou (qui a passé les années, bien dissimulé dans sa cachette secrète-introuvable !),
-Tricoter ses propres chaussons,
-Faire les parcours de jeux pour enfants en s'croyant dans Fort Boyard,
-Faire déborder son bain de mousse et s’imaginer être la fée des eaux (ou le Roi du monde!)
-Passer en mode « grève du style » et enfermer la mode au placard le temps de quelques heures, d’une journée…
-Lire le dernier roman à l’eau de rose de « petite littérature » en s’identifiant à l’héroïne,
-S’installer à une terrasse, siroter un cocktail-de-la-mort-qui-tue et observer la gente masculine/féminine,
-Savourer un pot (entier) de glace vanille/cookies (ou chocolat, ou un gâteau au chocolat, ou le chocolat tout court) devant VOTRE film,
-Se laisser aller à l’appel de la balançoire du parc,
-Se faire un goûter « Kinder » ou « Malabar » (s’amuser avec la surprise, rire à la blague pas si drôle !)
- ….


Chhhhttt ! Non ne me dites rien, gardez-les, gardez votre secret, car… j’ai le même dans sa forme… Avec cette lecture, vous avez souri, et je sais que la prochaine fois que vous ferez ça ou ça (*remplacez le « ça » par la mention utile !), vous y penserez, à ces lignes…et, avec un petit sourire timide, vous rectifierez l’objection de départ par un « oui, c’est vrai », tout à votre bonne’heure !

On se comprend…. Alors, à bon lecteur….

Ps : ne voyez dans les exemples cités, que des…exemples dont la référence est non contractuelle avec l’auteure de ce paragraphe (ou pas entièrement, ou... pas tout à fait). Il me faut garder mes secrets à moi aussi :)


Si « Les deux grands secrets du bonheur sont le plaisir et l'oubli », alors… vous avez déjà fait la moitié du chemin…

Mlle Joe.
blog comments powered by Disqus
Une erreur est survenue dans ce gadget