Les petits romans

Parce que nos vraies vies ne sont pas toujours de grands romans, mais que dans nos vraies vies il y a plein de petits romans, un blog avec des petits romans de nos vraies vies et aussi des vrais romans qui racontent de fausses vies.
Vous n'avez pas tout compris? le mieux c'est encore de lire...

dimanche 3 juillet 2011

"Quand Malick se prend pour Kubrick...." par Flo Desbans

Un dimanche par ci par là, j'aimerais inviter dans mes "petits romans" une personne dont l'écrit (ou le dessin ou la vidéo ou le collier de nouilles) m'aura plu (de quelque façon que ce soit) ou interpellé. J'inaugure cette rubrique de "l'invité(e) du dimanche" qui aura, je l'espère(lol), une suite, avec un petit article de Flo, petite critique tout à fait bien vue du film dernièrement "palmisé":"The tree of life" de Malick. Ou comment Cannes nous habitue, une fois de plus, à "couronner" un film surtout pas (grand dieu non!) accessible au public!
Place donc à "Quand Malick se prend pour Kubrick".
Guigui


"Quand Malick se prend pour Kubrick, il s'autorise à s'affranchir des règles de la narration, et comprenne qui pourra...
Quand Malick se prend pour Kubrick, d'un scénario qui tient sur mon ongle, il fait un film prétentieux de près de 2 heures 20, long comme l'enfance certes, et quelques habitudes poétiques dans ses danses de folles herbes aquatiques, mais...
Quand Malick se prend pour Kubrick, il n'est pas suffisant de faire un film sur le complexe d’œdipe et le deuil en parallèle, il faut aussi y mettre Dieu, et l'Univers, et la naissance du monde et dans quel état j'erre...
Quand Malick se prend pour Kubrick, Sean Penn n'a pas besoin d'avoir de dialogue et peut garder la même expression tout le temps...
Quand Malick se prend pour Kubrick, il n'est pas suffisant que Brad Pitt soit un père violent, frustré, raté, il faut aussi y mettre toutes les images des trucs qu'on aime bien, comme une collection de "pics of the day": là les méduses, et puis un joli désert, et la rivière qui coule et encore la mer et la porte vers nulle part dans le désert...
Quand Malick se prend pour Kubrick, il fait des images tellement moins belles que dans "La Ligne Rouge"...
Quand Malick se prend pour Kubrick, il obtient la palme d'Or à Cannes...
J'aime pas Kubrick..."
Flo Desbans

PS: glissez donc, si vous le désirez, à l'oreille de mon blog, les articles ou billets que vous souhaiteriez voir dans cette rubrique "du dimanche" (mais pas tous les dimanches!lol) et, si cela me plait, vous serez mon invité(e) (je suis un juge "éclairé".lol)
PS2: retour des "petits romans" mardi ou mercredi (soyez patients, je reviens!)
blog comments powered by Disqus
Une erreur est survenue dans ce gadget