Les petits romans

Parce que nos vraies vies ne sont pas toujours de grands romans, mais que dans nos vraies vies il y a plein de petits romans, un blog avec des petits romans de nos vraies vies et aussi des vrais romans qui racontent de fausses vies.
Vous n'avez pas tout compris? le mieux c'est encore de lire...

lundi 9 mai 2011

"Portrait de créature", chapitre 4-5

Portrait de créature – Chapitre 4

5


Ouvrant les yeux, je m’aperçois qu’un animal, qui me paraît être un renard ou du moins un jeune loup, est assis dans le jardin, juste devant l’entrée d’un sentier forestier. Je ne le vois que de loin, mais je sais qu’il me regarde. Je perçois même son attente silencieuse, son inquiétude:je crois que c’est moi qu’il attend…
L’esprit embrumé, comme anesthésié, j’ouvre lentement la porte de ma chambre, descend l’escalier sans faire le moindre bruit et sors de la maison. Je marche doucement, pied nu et quasi dévêtu. On pourrait croire que je suis calme mais tout mon corps est tendu, prêt à courir au moindre mouvement suspect. J’ai l’impression de partir à la chasse. Je m’approche du renard, car c’est bien un renard qui m’attend là... Ses yeux d’or dans lesquels la lune se reflète me fixent intensément. Une fois près de lui j’avance doucement la main, comme pour le caresser et sa gueule s’ouvre sur des dents pointues, comme pour me sourire. Cependant, rien ne m’étonne et j’ouvre la bouche pour lui demander... mais je me tais... Les mots sont inutiles…. Le renard comprend sans qu’aucune parole soit échangée et se lève. Il trottine sur le sentier, s’arrête, me regarde. Je dois le suivre, c’est lui mon guide, cette nuit…

Nous courons silencieusement de concert, toujours en alerte sur le chemin forestier. Les arbres qui nous entourent forment une masse sombre et compacte que je sais vibrante de mille vies…
« Suis- moi, suis moi et ne fais pas de bruit…Cours d’un pas aussi léger que le mien…Retiens ta respiration d’être humain et ne dis rien, glisse tes mots dans mon esprit sans parler et je t’entendrai » me souffle le renard. S’instaure alors un dialogue d’esprit à esprit sans que notre course et notre attention faiblissent pour autant…
« Qui es-tu et où va t’on ? » lui dis-je mentalement
« Je suis un renard…ça ne se voit pas ? Et nous allons là où il se passe quelque chose qui ne doit pas se passer. » Les renards sont des animaux bien plus nobles qu’on ne le pense, ils ne s’abaissent jamais à mentir et répondent toujours simplement.Ne me demandez pas comment je le sais, c’est comme ça et c’est tout…
blog comments powered by Disqus
Une erreur est survenue dans ce gadget